masculin-feminin-symboles

Féminin sacré, versus Masculin sacré!
Lequel l’emportera?

Un jour une personne a dit : l’homme et la femme se doive de s’unir devant Dieu et ne former qu’un!
Et ils décideront alors lequel des deux, ils acceptent d’être?
Cela est vrai en partie, mais nous ne sommes pas obligés de transgerrer le genre, de laisser notre identité, ou de la remettre à l’autre par peur de déplaire, ou simplement de ne plus être aimé…

Jean Philippe Ruette publie des textes vraiment enrichissant pour celui qui est en quête de libération. Et ce qui est le plus cocasse c’est qu’à chaque fois que je fais une lecture d’un de ces nombreux textes, je suis à trouver des clefs pour justement soulager ou aider les gens à se guérir de ces blessures ou des effets de ces blessures sur nos vies.
Pour l’être humain, Il est justement souvent plus facile de donner le pouvoir à l’autre, et s’effacer, que d’aller voir les blessures intérieures et décider de les guérir.
Chez l’homme, ces blessures se retrouvent principalement dans la région du cœur, le cœur de l’homme peut souvent être imperméable, voir même impénétrable comme si une armure le recouvrait.
Chez la femme, les blessures se retrouvent dans la région du bassin ce que nous désignons comme la région des instincts de survie, plus principalement la région pelvienne.
Mais n’oublions pas que si nous avons été féminin, et masculin dans d’autres vies, et que si les blessures de ces vies antérieures n’ont pas été réglées, il se peut alors que nous ayons de multiples blocages?

J’ai souvent expérimenté avec des femmes qui portaient de grands blocages au cœur, et des hommes qui souffraient d’importants blocages au niveau du bassin!

Personne ne peut être dans la norme, la norme n’existe pas simplement, et il y a des impondérables. Comme : les hérédités des parents, des mémoires collectives d’amis et de familles, des employeurs etc.
Tous ces contacts humains peuvent aussi marteler nos blessures, et aider à la formation d’armures sur nos centres.
Il y a aussi des personnes qui on subit des abus de toute sortes qui blindent ces armures.
Il se peut que certaine blessure soit comme des pelures d’oignon et qu’elles doivent être retirées une à une, sans angoisser le corps.
Chaque personne peut endurer un certain volume de stress, et quand notre niveau de stress et haut, et que nous vivons un eustress c’est-à-dire un bon stress, le corps le perçoit tout de même comme un stress.
Donc il arrive quelquefois qu’après une séance, certains gens disent : ouf j’ai eu une réaction de 48 hrs ou j’étais encore plus mal, mais la je suis totalement rétablie, et depuis mon énergie est totalement revenu.
Le corps peut prendre de 24 @ 48 hrs pour réaliser qu’un stress qui a été vécu est bon finalement, donc comprendre qu’il s’agisait d’un eustress, et l’accepter ainsi que ses bienfaits!
Pour plus d’informations :
Marcel Boyer http://www.rallumersdetoiles.com

Les textes de Jean Philippesur Facebook.
https://www.facebook.com/audeladesecrans?pnref=lhc

Si vous aimeriez  ce titre comme prochaine conférence laissez le nous savoir par le formulaire de contact 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s